12 Décembre 2018

Votre affinité chinoise

Votre astrologie votre.compatibilite.chinoise

Tous les astrologues s'accordent pour déconseiller l'union Rat/Cheval. Ils y voient l'échec certain et parfois un crime passionnel. Le Cheval est déjà souvent mal vu, et l'on considère ses rapports avec un Rat comme particulièrement hasardeux. Ce sont d'ordinaire des rapports de bourreau à victime, avec toutes les conséquences que cela comporte.

Qu'il s'agisse de la combinaison homme Rat/femme Cheval ou de l'inverse, les différences de caractère entre les partenaires sont telles qu'ils ne pourraient jamais réaliser une certaine harmonie, même avec la meilleure volonté du monde. Le Rat détestera de toutes ses forces l'égocentrisme et la fierté arrogante du Cheval. Celui-ci, de son côté, abhorre la passion du lucre de l'autre.

Ce serait peine perdue d'essayer de sauver une union Rat/Cheval, car elle ne réunira jamais les conditions les plus essentielles de la réussite, à savoir la compréhension, la tolérance et l'indulgence. Il n'existe aucun remède à cette plaie.

Il serait excessif de dire que l'union Buffle/Cheval est vouée à l'échec, mais on devrait bien reconnaître qu'elle a peu de chances de réussite. L'entente sera très malaisée puisque les partenaires ont des tempéraments diamétralement opposés. Le Buffle est autoritaire et possessif, alors que le Cheval est indépendant et égoïste ; le premier lourdaud et réticent, le second vif et passionné. Les différences sont trop grandes, trop radicales pour que les natifs puissent se rapprocher.

Avec un homme Cheval et une femme Buffle, les perspectives ne sont guère meilleures. L'incompréhension mutuelle subsistera. On retrouvera le même scénario, avec seulement les rôles inversés. Mais le dénouement sera plus généralement la séparation : étant homme, le Cheval écoeuré aura moins à perdre qu'une femme lorsqu'il optera pour la rupture. A la vérité, ils feraient mieux d'aller chacun de leur côté que de continuer à porter ensemble leur croix.

La formule Tigre/Cheval est parmi les meilleures signalées par les astrologues. Ici, deux personnalités dynamiques, deux passionnés se rencontrent. Ils s'admirent mutuellement puisque l'un a de la noblesse et l'autre de l'honnêteté. Ils pourront aller jusqu'au bout du bonheur s'ils prennent assez de précautions pour éviter toute confrontation ou toute rivalité stériles.

Si l'homme est un Cheval, la femme Tigre devrait être assez diplomate pour ne pas montrer sa supériorité. L'homme Cheval a beaucoup d'amour-propre et, dans le contexte de la société misogyne actuelle, ne supportera pas de paraître inférieur à sa compagne. Un autre danger qui les attend sera leur tendance au prosaïsme. Ils devront toujours garder à leur amour la fraîcheur des premiers jours. Voici un conseil de La Fontaine qui pourra leur être utile :

Soyez-vous l'un à l'autre un monde toujours beau,

Toujours divers, toujours nouveau.

Le bonheur à deux, ici plus qu'ailleurs, dépend étroitement de la combinaison astrologique. Si l'homme est un Cheval et la femme un Chat, leurs chances sont excellentes ; ils prospéreront en amour comme des champignons après une averse. Mais si l'homme est un Chat et la femme un Cheval, de graves difficultés seront à craindre, et les amoureux devront faire des efforts soutenus pour sauvegarder et entretenir leur passion.

Considérons d'abord la première combinaison. Le couple répondra aux critères sociaux classiques. C'est l'homme Cheval qui mènera la barque, qui se battra avec le monde pour faire à sa compagne une vie douillette et protégée, et qui se sentira en droit d'exiger d'elle admiration, obéissance et fidélité. La femme Chat sera une parfaite maîtresse, une parfaite épouse, dès lors que l'homme (ou les hommes) de sa vie lui assurera l'aisance matérielle et lui permettra de rester à la maison, d'avoir de nombreux amis et de se livrer à des mondanités sans fin. Le Cheval n'aura rien à lui reprocher et sera même fier d'avoir à son bras une femme si élégante et si raffinée. Le seul danger qui guette ce couple heureux est peut-être leur tendance à s'installer dans la routine et à perdre l'habitude du dialogue et de la communication.

Quinze ans de mariage épuisent les paroles,

Et depuis un long temps nous nous sommes tout dit (Molière).

Il n'importera pas de se dire quelque chose de précis, mais seulement de se parler. Le langage étant un moyen de communication exclusif de l'homme, "tout refus du langage est une mort" (Roland Barthes).

Deux natures passionnées. Deux natures égoïstes. Certains astrologues voient dans l'union Dragon/Cheval suffisamment d'éléments constructifs pour l'approuver ou la conseiller. Il ne faudrait pas leur accorder foi sans réserve, car ils sont vraiment plus optimistes que réalistes. Certes, l'amour et le mariage entre les natifs ne sont pas nécessairement condamnés à l'échec, mais la réussite demandera énormément d'efforts d'adaptation et de tolérance.

Pour trouver l'accord parfait, et l'homme et la femme auront constamment des concessions à se faire. Il sera dans leur intérêt de se rappeler cette réflexion d'Honoré d'Urfé : "Savez-vous bien ce qu'est aimer ? C'est mourir en soi pour revivre en autrui, c'est ne se point aimer que d'autant que l'on est agréable à la chose aimée, et bref c'est une volonté de se transformer, s'il se peut, entièrement en elle."

Le risque de rivalité sera très grand si l'homme est un Cheval et la femme un Dragon. La guerre des sexes prendra chez eux des proportions alarmantes. Le Cheval essaiera de prouver sa supériorité d'homme alors que la femme cherchera, avec agressivité et ténacité, à prouver qu'elle n'a rien à envier aux hommes et particulièrement au sien. Il y a peu de conseils qu'on puisse donner à ce couple. Ils devront se rendre compte de la futilité et de la nocivité de leurs querelles ; ils auront aussi à poursuivre chacun une carrière professionnelle différente.

On conseillera aussi à la femme Dragon d'avoir un métier intéressant, voire passionnant, afin qu'elle puisse trouver des satisfactions légitimes hors de son foyer, car ce n'est pas une femme d'intérieur malgré sa bonne volonté ou ses prétentions. Mais elle sera une parfaite épouse, une parfaite mère de famille, une parfaite maîtresse de maison, si le Cheval est un homme exceptionnel qu'elle peut admirer sans réserve. L'entente se fera alors à tous points de vue.

Cahin-caha ! L'entente parfaite est chose difficile à réaliser entre le Serpent et le Cheval. Il existe dans cette combinaison de nombreux points de friction. Pourtant, avec une forte dose de bonne volonté, les natifs pourront éviter la guerre chaude aussi bien que la guerre froide. Pour se donner des chances suffisantes, le Cheval devra se montrer moins exigeant sur le chapitre de la fidélité, et le Serpent devra ménager l'amour-propre de son partenaire. En d'autres termes, la tolérance devra être la règle d'or de leur conduite.

Un homme Cheval ayant à son bras une femme Serpent ne compte certainement pas parmi les hommes les plus heureux. Pour lui, aimer, c'est tout donner sans réserve et être fidèle à l'objet de son amour. Mais la femme Serpent ne partagera nullement cette philosophie. Un seul amour ne saurait jamais combler son coeur assoiffé d'aventures. C'est sur cette différence d'attitude fondamentale qu'achoppera ce couple. L'homme souffrira, persuadé qu' "une femme parfaite est la couronne de son mari, mais une femme éhontée est une carie dans ses os" (Bible).

La femme Serpent ne sera pas heureuse, elle non plus, car elle refusera de toutes ses fibres d'être enchaînée. Sa sagesse, nous l'avons vu, aura peu d'emprise sur sa vie amoureuse. Sa beauté exquise sera la plupart du temps la cause de son propre malheur et, bien entendu, de celui de son compagnon. Mais la situation n'est pas irrémédiable - loin de là. Comme il a été dit plus haut, ce couple peut être sauvé si chacun des amoureux sait faire preuve d'une extrême tolérance. Tolérance ! Cette vertu peut faire de vrais miracles dans le domaine de l'amour. De la tolérance, encore de la tolérance, toujours de la tolérance !

L'union de deux Chevaux revient à la rencontre, ou plutôt à la confrontation de deux natures excessivement passionnées, souvent irréfléchies et superbement égocentriques. Elle ne présage rien de vraiment encourageant, aussi les astrologues ont-ils généralement tendance à la déconseiller. Dans une telle union, qui fera le premier pas en avant ? Qui se soumettra à l'autre ? Jusqu'ici, c'est en général la femme, ce qui est manifestement injuste. La prise de conscience féministe tend à faire disparaître cette situation, rendant ainsi plus hasardeux encore les rapports de ce couple. Mais l'entente entre les Chevaux serait impossible s'ils étaient dressés l'un contre l'autre. La stabilité de leurs relations serait gravement compromise si l'un d'eux ne savait pas garder les pieds sur terre pendant que l'autre poursuit ses fantasmes.

Une des solutions habituellement recommandées pour sauver le couple Cheval/Cheval du désastre est de "dépassionner" leurs rapports. Montaigne en a déjà parlé, mais d'une façon plus générale. Il disait : "Un bon mariage, s'il en est, refuse la compagnie et condition de l'amour. Il tâche à représenter celles de l'amitié."

Le risque de rivalité stérile mais destructive étant grand, d'autant plus que la femme Cheval se veut moderne et "libérée", il est conseillé aux amoureux de poursuivre chacun une profession complètement différente. Même si leur situation financière le permettait, la femme ne devrait pas rester oisive ou se contenter de jouer uniquement le rôle de maîtresse de maison. Sans une activité professionnelle qui absorbe la plus grande partie de son temps et de son énergie, elle risquera un jour ou l'autre de sentir le sang de la révolte bouillonner dans ses veines, ou de sombrer dans le bovarysme le plus pernicieux.

Les amoureux auront aussi intérêt à s'éloigner l'un de l'autre assez souvent - au moins une fois par an pendant quelques semaines - afin d'entretenir leur passion. Plus celle-ci est grande, plus les absences seront bénéfiques, comme disait si bien Bussy-Rabutin :

L'absence est à l'amour ce qu'est au feu le vent ;

Il éteint le petit, il attise le grand.

Les astrologues s'accordent en général à recommander l'union Cheval/Bouc. Ils n'ignorent certes pas les difficultés et les embûches qui la menacent, mais ce sont les risques inévitables du jeu qui d'ailleurs sont sans gravité. On assiste ici à la rencontre de deux natures superficielles, passionnées, plus ou moins irresponsables et éminemment égocentriques. Mais les amoureux ont d'autres traits de caractère qui compensent largement leurs faiblesses et rendent le bonheur accessible.

Examinons le cas d'un homme Cheval et d'une femme Bouc. Tout indique qu'ils s'entendront bien sur tous les plans. L'un et l'autre étant toujours pleins d'idées géniales qu'ils mettront en pratique en parfaite complicité, ils ne risqueront pas de sombrer dans l'habitude, la monotonie et l'ennui. Leur lit sera un terrain où les jeux seront toujours renouvelés. Le Cheval, égoïste, mesquin, vulgaire même par nature, ne paraîtra pas comme tel aux yeux de la femme, puisqu'il aime sincèrement. "Pour les femmes, disait Balzac, l'amour est une absolution générale : l'homme qui aime bien peut commettre des crimes, il est toujours blanc comme neige aux yeux de celle qu'il aime, s'il aime bien." De plus, à côté du Cheval, la femme Bouc se sentira protégée, ce qui est pour elle d'une importance capitale.

Balzac disait : "Le mariage doit incessamment combattre un monstre qui dévore tout : l'habitude." Un Cheval et un Singe qui s'aiment n'auront pas besoin de cet excellent conseil : ne faisant rien deux fois de la même façon, les natifs ne s'ennuieront jamais ensemble. Au contraire, "toujours poussés vers de nouveaux rivages " par leur besoin d'agitation et de nouveauté, ils risqueront de ne pas pouvoir "jeter l'ancre un seul jour" (Lamartine) et pénétrer dans l'intimité l'un de l'autre. C'est dire qu'ils auront tendance à vivre l'un à côté de l'autre et que leurs rapports ne seront dominés ni par la tendresse ni par la passion. Ils accorderont plus d'importance aux jeux de l'amour qu'à sa valeur affective.

La combinaison présente ne présente guère de meilleures perspectives que dans le cas inverse. On assistera au même scénario, au même risque d'incompréhension. Dans certains cas, la situation pourrait être pire : le Singe pourrait choisir de tromper systématiquement le Cheval ou de se moquer ouvertement de lui. Le bovarysme est assez souvent le fléau du couple homme Cheval/femme Singe.

Le Cheval et le Coq ? Deux natures superficielles, deux égoïstes, deux impertinents... Le couple connaîtrait autant de risques que de chances. Il leur importera, pour éviter certains écueils, de ne pas trop attendre de leur union et de ne pas trop se faire d'illusion. Ce conseil de T. Fuller leur sera d'une grande utilité : "Ne sois pas déçu en surestimant le bonheur dans le mariage. Souviens-toi des rossignols qui chantent seulement dans les mois de printemps, mais sont généralement silencieux lorsqu'ils ont pondu."

La structure homme Cheval/femme Coq semble moins exposée à des difficultés que son contraire. Le Cheval, bien entendu, sera toujours Cheval, c'est-à-dire superficiel, égoïste, mesquin, inconstant. Son intelligence et ses immenses talents ne l'aideront guère à être bon amant. C'est le type d'homme dont le tact et la délicatesse restent à l'état embryonnaire ; c'est la réplique du mari de Thérèse Desqueyroux, héroïne du roman de François Mauriac.

Heureusement, la femme Coq sera moins Coq qu'on n'aurait pu s'y attendre. L'amour la bonifiera, surtout à cause de son admiration pour le Cheval. Elle suivra sans le savoir ce conseil de Mme de Staël : "Il vaut encore mieux, pour maintenir quelque chose de sacré sur la terre, qu'il y ait dans le mariage une esclave que deux esprits forts." Il faut noter que la femme sera en proie à des souffrances pendant un certain temps. Tout pourra s'arranger avec le passage des années.

Si le Cheval et le Cochon ne sont pas assortis, c'est parce que le dernier est trop sensible et naïf. Mais le Cheval peut faire bon ménage avec le Chien qui est assez cynique et assez astucieux pour se défendre et se faire respecter par son partenaire. C'est la raison pour laquelle les astrologues sont en général favorables à une telle union. L'entente entre le Cheval et le Chien sera relativement facile à réaliser.

Et que dire de l'homme Cheval et de la femme Chien ? Les perspectives de ce couple sont légèrement moins bonnes que celles de la combinaison inverse. Le Cheval restera encore assez égoïste pour suivre difficilement ce commandement divin : "L'homme s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair" (Bible). Il tendra à vivre à côté de sa compagne au lieu de chercher une étroite communication de corps et d'âmes avec elle. Mais il sera fidèle, généreux, capable d'un grand dévouement, parce qu'il a de l'estime pour le Chien. La femme saura apprécier les beaux gestes du Cheval, mais se souciera principalement de son idéal.

Contrairement à ce que certains astrologues espèrent, le Cheval et le Cochon ne sont pas assortis. L'un n'est pas fait pour rendre l'autre heureux, car leur entente est difficile à réaliser. La responsabilité de leurs difficultés incombe plus au Cheval qu'au Cochon, puisque le premier est intraitable. Signalons qu'avec le Cheval de Feu, on peut même s'attendre à des drames.

L'homme Cheval fera des misères à sa compagne Cochon par son égoïsme, son insensibilité et son manque de tact. Il ne pensera qu'à lui-même, à ses propres besoins et à ses propres plaisirs. Même dans l'étreinte amoureuse, il se conduira comme un hussard et ne se souciera guère des réactions ou des aspirations de sa partenaire. A côté de cet homme égocentrique, on trouve le Cochon, femme charmante, sensible et un peu rêveuse, gaie et dévouée, faisant preuve d'une extraordinaire patience et d'une non moins extraordinaire résignation. Elle mériterait mieux que de gâcher sa vie pour le Cheval qui ne sait même pas apprécier ses qualités. Souhaitons qu'une femme Cochon ne tombe jamais amoureuse d'un homme Cheval.

Une question, un doute, une séparation difficile ?     08 92 02 02 35   0,60€ / minute depuis la France.

tarot-Gratuit

Suivez-nous !