12 Décembre 2018

Votre affinité chinoise

Votre astrologie votre.compatibilite.chinoise

L'échec de l'union Rat/Bouc est plus que probable, à moins que les partenaires ne soient animés d'une passion puissante - si puissante qu'elle neutralisera toutes les difficultés endémiques. Il existe naturellement entre eux un fossé trop grand pour qu'ils puissent le combler sans fournir des efforts pour ainsi dire surhumains.

L'union entre une femme Rat et un homme Bouc est décidément à déconseiller, car elle comporte des risques suffisamment importants. La femme exigera la sécurité la plus absolue, surtout la sécurité financière et la fidélité, alors que lui, le Bouc, capricieux et quelque peu bohème, sera incapable de la lui fournir. Ils s'ensuivra des récriminations et des jérémiades, à longueur de journée. C'est surtout la femme Rat qui souffrira, se sentant blessée et humiliée au plus profond d'elle-même. Quant à l'homme, il pourra se laver les mains de toutes les scènes de ménage et dormir à poings fermés ; mais cela ne veut nullement dire qu'il sera heureux.

L'union amoureuse entre un Buffle et un Bouc ? Non, non et non ! Elle est formellement déconseillée dans tous les cas, sans exception aucune, à moins que les partenaires n'aient envie d'avoir un avant-goût de l'enfer. Le fait que de temps en temps un couple Buffle/Bouc soit arrivé à surmonter ses obstacles n'est pas une raison suffisante pour qu'on cesse de sonner l'alarme. Cette union étant celle du feu et de l'eau, l'échec sera généralement garanti, et de pires drames inévitables.

Si l'homme est un Bouc et la femme un Buffle, la situation ne sera guère moins catastrophique. Disputes et déchirements feront leur pain quotidien. Ils se détesteront de toutes leurs forces et chercheront à se faire mal mutuellement. Ce serait étonnant s'ils ne finissaient pas par se quitter, le coeur chargé d'amertume et de haine.

On devrait dire trois fois "non" à propos de l'union entre un Tigre et un Bouc. Leurs différences sont telles que leur route de l'entente est semée d'obstacles presque insurmontables. Le Tigre, franc et honnête en amour, ne supportera pas le Bouc qui n'a aucune notion de la fidélité. Le premier est enthousiaste et fougueux, le dernier irresponsable et paresseux. Étant tous deux des passionnés, ils pourront goûter des moments d'extase quand ils seront dans les bras l'un de l'autre, mais le reste du temps leur donnerait un avant-goût de l'enfer.

La combinaison homme Bouc/femme Tigre n'est guère encourageante. L'homme Bouc ne répondra pas aux espérances de la femme Tigre. Cette ardente féministe s'attendait à avoir un adversaire de taille et espérait secrètement trouver un bon prétexte pour se soumettre à lui, mais elle ne trouvera qu'une poule mouillée. Ils ne s'entendront bien qu'au lit et deviendront étrangers sinon ennemis ailleurs.

L'amour et le mariage entre le Chat et le Bouc ont les meilleures chances de réussite en raison de leur rapport de similitude. Chacun considère l'autre plus ou moins comme un autre soi-même. Les natifs ont tous deux l'âme "féminine ", c'est-à-dire qu'ils sont sensibles à la beauté sous toutes ses formes, peuvent faire preuve de grandes qualités de coeur, mais sont aussi sujets à certains défauts, telles l'instabilité émotionnelle, la jalousie et la paresse.

Avec un homme Bouc et une femme Chat, nous assistons à des rapports moins stables, d'abord parce que le couple est exagérément féminin, au sens péjoratif du terme, ensuite parce que la jalousie du Chat ne sera souvent pas sans fondement. Il importe que les amoureux se conduisent de façon plus rationnelle, plus réfléchie, laissant le moins de place possible à la fantaisie et au manque d'esprit de suite. L'homme Bouc devra dominer sa tendance à l'infidélité afin d'éviter des complications douloureuses. Il devra se dire que "les femmes qui aiment pardonnent plus facilement les grandes indiscrétions que les petites infidélités " (La Rochefoucauld). Cette vérité s'applique particulièrement à la femme Chat dont la susceptibilité et la possessivité sont bien connues.

Les problèmes perdront une grande partie de leur acuité si la femme Chat est fortunée et si l'homme Bouc sait renoncer à ses infidélités ou du moins les commettre avec une grande discrétion. Le Chat, en effet, pourrait fermer volontairement les yeux lorsque la question de sauver la face n'est pas enjeu. Ils pourront alors s'aimer comme si de rien n'était, ou du moins garder de bons rapports amicaux une fois leur passion refroidie.

Une fois de plus, on trouve le cas où les chances de bonheur des natifs de deux signes différents divergent fondamentalement d'une combinaison à l'autre. Si un homme Dragon et une femme Bouc ont a priori la bénédiction des dieux, l'échec sera le lot normal de l'union entre un homme Bouc et une femme Dragon. Certes, cet écart pourra se réduire grâce à la libéralisation des moeurs et à la bonne volonté des partenaires, mais seulement dans une certaine mesure. Il ne faut pas se faire d'illusion sur la possibilité de supprimer cet écueil.

On aura toujours raison de trembler pour un homme Bouc et une femme Dragon unis en amour. Leur union a plus d'une chance d'être catastrophique. L'homme Bouc, indécis, sentimental, dépendant, paraîtra aux yeux de sa compagne comme une détestable poule mouillée au lieu d'une personne sensible et pleine de charme. Il ne supportera pas le mépris du Dragon et réagira violemment, n'hésitant pas parfois à aller jusqu'au crime. La femme Dragon, de son côté, sera certainement déçue par le manque d'éclat du Bouc. Se rendant compte qu'il n'est d'aucune utilité pour sa gloire, elle finira par se conduire comme s'il n'existait pas dans sa vie et multipliera des conquêtes qui pourtant ne la satisferont point. S'il y a un couple à plaindre, ce devra être celui-ci.

Le Serpent et le Bouc ne sont manifestement pas faits pour vivre ensemble. Il ne s'agit pas ici d'un antagonisme fondamental susceptible de causer des drames sensationnels, mais d'une sorte de complicité dans la recherche des complications inextricables qui, à un certain stade, pourra occasionner l'enlisement du couple. Tous deux n'ont pas le sens de la fidélité et pourtant peuvent se montrer plus possessifs que quiconque, d'où des scènes de bouderies sans fin. Ajoutez à cela l'irresponsabilité chronique du Bouc et le détachement, voire l'indifférence, du Serpent.

Avec un homme Bouc et une femme Serpent, la situation ne sera guère réjouissante. L'homme, perdu dans ses futilités et se dérobant souvent à la réalité, découragera sa compagne qui compte justement sur son appui et sa direction. La femme Serpent, de son côté, ne saura pas se servir de sa sagesse habituelle pour faciliter l'entente du couple. Mais ici comme dans la combinaison inverse, la bonne fortune peut être un important élément de réussite.

Les astrologues s'accordent en général à recommander l'union Cheval/Bouc. Ils n'ignorent certes pas les difficultés et les embûches qui la menacent, mais ce sont les risques inévitables du jeu qui d'ailleurs sont sans gravité. On assiste ici à la rencontre de deux natures superficielles, passionnées, plus ou moins irresponsables et éminemment égocentriques. Mais les amoureux ont d'autres traits de caractère qui compensent largement leurs faiblesses et rendent le bonheur accessible.

Un homme Bouc et une femme Cheval peuvent aussi être heureux ensemble. Mais leurs chances seront nettement plus importantes si la femme sait fermer les yeux sur les infidélités toujours possibles du Bouc et si elle peut gagner beaucoup d'argent. Car l'homme Bouc a une très vague notion de la fidélité en amour et cherche toujours la sécurité, surtout la sécurité financière, d'où qu'elle vienne.

Comme on ne saurait vivre uniquement d'amour et d'eau fraîche, deux Boucs qui s'aiment seront tôt ou tard confrontés à un choix pénible : ou bien ils devront changer leur mode de vie en réduisant les dépenses et les frivolités, ou bien ils devront se quitter pour ne pas être un calvaire l'un pour l'autre. Quant aux infidélités qu'ils auront pu commettre, elles n'auront pratiquement aucune incidence sur leurs rapports, car tout deux ont une attitude extrêmement libérale envers les devoirs de l'amour.

Les débuts de leur passion seront merveilleux. Ils donneront libre cours à leur fougue, leur imagination, leur fantaisie et leur insouciance. Ils seront réellement eux-mêmes à cette époque-là, refusant toute contrainte et toute contrariété.

Mais la vie ne tardera pas à les mettre en face de dures réalités. A moins qu'ils ne trouvent un riche mécène ou ne recueillent un colossal héritage, le problème de l'argent les assaillira de toutes parts. Ce problème est à coup sûr susceptible de détruire la plus intense passion et la plus belle idylle.

Ce n'est un secret pour personne que le Bouc est paresseux et espère toujours que les cailles lui tombent toutes rôties dans la bouche. Si deux Boucs font ménage ensemble, il ne serait pas difficile d'imaginer le désarroi qui les frappera un jour ou l'autre. Ils risqueront d'avoir la visite d'un huissier.

On ne saurait trop conseiller aux Boucs amoureux d'être prudents dans leurs dépenses et de s'atteler à un travail sérieux. La vie n'est pas un simple jeu. Ils devront s'accrocher à leur travail comme à une bouée de sauvetage, si pénible qu'il puisse être. "La paresse chemine si lentement que la pauvreté la rattrape", disait Benjamin Franklin. Et la pauvreté est l'ennemi numéro un de l'amour.

L'union Bouc/Singe sera uniformément marquée par une grande complicité et aussi par une grande instabilité. Disputes et bouderies ne seront pas fréquentes mais la rupture attendra les amoureux au coin de la rue. Il est intéressant de noter que même après une rupture, ils resteront bons copains, sans haine ni hostilité, et qu'ils peuvent se séparer puis se réunir plusieurs fois au cours de leur vie. On dirait bien que ce sont deux rigolos.

Avec un homme Bouc et une femme Singe, le couple sera plus instable bien que la bonne entente ne devienne pas plus difficile. Leur vie quotidienne aura le caractère d'une comédie musicale. Ils ne prendront rien au sérieux et traiteront tous leurs problèmes par le mépris ou l'oubli. De sérieuses difficultés ne tarderont pas ainsi à s'accumuler. Ils pourront alors envisager la séparation comme la seule solution possible - mais ils auront tort.

Il serait plutôt difficile de dissuader un Bouc et un Coq de s'aimer puisqu'ils ont de l'attirance l'un pour l'autre - attirance née de l'opposition entre la fantaisie et le conservatisme. Mais cette attirance ne suffira pas à rendre les natifs heureux, car elle s'effritera très tôt. Ils rencontreront bien des difficultés qui, certes, ne sont pas insolubles, mais dont la solution demandera de très grands efforts. Les partenaires seront-ils en mesure de faire des concessions mutuelles tous les jours ?

Comment sera le scénario si l'homme est un Bouc et la femme un Coq ? Leur union présentera un peu moins de difficultés mais restera tout de même à déconseiller. Le Bouc vivra aux dépens du Coq sans pour autant chercher à lui plaire ou à lui montrer son appréciation. Franchement, ils ne sont pas assortis et trouveront difficilement le bonheur ensemble. Pour éviter le malheur, ils devraient, en plus des concessions mutuelles indispensables, chercher à se faire illusion.

Une demande expresse aux agents matrimoniaux : De grâce, n'essayez pas d'unir un Bouc et un Chien, même si cela pouvait vous rapporter gros. Soyez assez philanthropes pour épargner à l'humanité un nouveau malheur. Dites-vous bien que le Bouc et le Chien ne sont absolument pas faits pour s'entendre - tous les astrologues le confirmeront. Soyez certains que leur union en amour nous donnera une idée précise de ce à quoi l'enfer ressemble. Plaute disait : "L'amour est très riche en miel et en fiel. " Mais pour le cas qui nous occupe, il n'y aura que du fiel et point de miel.

La combinaison présente, avec un homme Bouc et une femme Chien, est légèrement moins dramatique. Cela est dû en partie au fait que dans notre société injuste on accepte plus volontiers les infidélités de l'homme. Mais la raison principale de l'amélioration tient à ce que les femmes ont plus de coeur et endurent la souffrance mieux que les hommes. Balzac n'a-t-il pas pertinemment fait remarquer que "sentir, aimer, souffrir, se dévouer, sera toujours le texte de la vie des femmes" ?

Le Bouc et le Cochon ont beaucoup de chances d'être heureux ensemble. Mais leur bonheur dépendra uniquement du Cochon, le Bouc n'y ayant en général aucun mérite. Le jour peu probable mais possible où le premier ne supportera plus le second, la rupture sera inévitable et leur bonheur s'envolera pour de bon. Une certaine instabilité hantera leur coexistence tout entière.

Un homme Bouc et une femme Cochon feraient bon ménage. Malgré le caractère "féminin " et les infidélités plus que probables du Bouc, la femme le supportera bien. Ce Cochon fait partie des femmes dont la douceur, la patience et la résignation sont entrées dans la légende. On se souviendra toujours de sainte Monique (Cochon né en 327) qui, par ses ferventes prières, sa douceur et sa patience, influença la conversion de son fils, saint Augustin, et l'aida à mériter plus tard le titre de Docteur de l'Église.

Comme on peut s'en douter, l'attitude du Cochon est susceptible d'émouvoir le Bouc et de le ramener dans la voie de la raison et de la responsabilité. Dès lors, leur bonheur sera construit et consolidé sur de nouvelles bases. Mais le Bouc n'est pas toujours aussi raisonnable, et la patience de la femme Cochon a tout de même des limites.

Une question, un doute, une séparation difficile ?     08 92 02 02 35   0,60€ / minute depuis la France.

voyance-Gratuite

Suivez-nous !