21 Avril 2018

Votre affinité chinoise

Votre astrologie votre.compatibilite.chinoise

Il existe peu d'affinités entre le Rat et le Coq, aussi les perspectives de leurs relations amoureuses ne sont-elles pas très encourageantes. Cependant, ils pourront être heureux ensemble s'ils sont animés par une grande passion et par la volonté de tolérance. Une fois le succès réalisé, leur bonheur résistera efficacement à l'épreuve du temps. Voilà bien le miracle de l'amour.

Le couple homme Coq/femme Rat sera assailli par ces deux problèmes - celui de l'argent et celui de la possession amoureuse. Or ce sont là les écueils les plus redoutables contre lesquels se sont brisées tant d'unions qui étaient merveilleuses au départ. On conseillera donc vivement aux natifs de chercher à minimiser leurs différences et à transporter leur relation sur un plan où ils pourront avoir le maximum d'intérêts communs.

Il ne servirait à rien que l'un essaie de prouver que l'autre est dans le tort, car, comme disait Pascal, "le coeur a ses raisons que la raison ne connaît point". L'important sera d'identifier et de fortifier tous les liens susceptibles de réunir les amoureux. A ce stade-là, l'amour véritable et solide pourrait commencer à poindre. Il arrive souvent, en effet, que l'amour ne soit pas une manne qui vous tombe gratuitement du ciel mais seulement la récompense d'efforts conscients et soutenus.

Un Buffle et un Coq unis en amour ? On devrait tout de suite dire : "Mais c'est un vrai couple ! " Leurs chances de bonheur sont excellentes. S'ils ne sont pas heureux ensemble, ce sera uniquement parce qu'ils n'auront pas voulu l'être. Ils n'auront pratiquement aucune difficulté à s'entendre, tous deux étant conservateurs et traditionalistes. Le Buffle, un introverti, et le Coq, un extraverti, se compléteront à merveille au lieu de se heurter comme on pourrait le croire. Leur situation est exactement celle que décrivait Diane de Beausacq : "Pour se plaire, il faut se ressembler beaucoup afin de s'entendre, et différer un peu afin d'avoir à se comprendre."

Un homme Coq et une femme Buffle ont toutes les raisons du monde de vivre harmonieusement ensemble. La femme voudra-t-elle porter la culotte ? Le Coq, en général, s'en moquera et ne demandera pas mieux. Manquera-t-elle de passion folle et de fantaisie ? Cela ne gênera pas l'homme, puisqu'il est lui-même peu sensuel et sans imagination. Parfaitement consciente de sa propre lourdeur et de sa maladresse en société, la femme acceptera le Coq comme il est - bravache et aimant la parade. Elle se contentera de s'occuper du foyer comme elle l'entend et laissera le Coq courir le monde comme il souhaite. La seule fausse note susceptible de troubler cette symphonie interviendra lorsque le Coq voudra prendre les leviers de commande. On lui conseillera formellement de ne jamais remettre en question l'autorité du Buffle. Il aura tout intérêt à laisser faire la femme et à la suivre.

Aucun astrologue consciencieux n'oserait conseiller une union entre un Tigre et un Coq, à moins qu'il n'existe des dispositions particulières favorables. L'amour entre ces deux êtres est toujours plus qu'hasardeux. Le Tigre est tellement sûr de lui-même, de sa propre valeur et de ses capacités, qu'il tend à regarder le Coq d'un oeil dédaigneux ou condescendant. De son côté, le Coq peut tout accepter sauf l'humiliation ou la pitié, d'autant plus qu'il est conscient de ses faiblesses et de ses désavantages. Ils devront donc, pour s'entendre, travailler tous les jours à la compréhension et la tolérance réciproque.

Que se passera-t-il dans la structure homme Coq/femme Tigre ? La femme Tigre, consciente de ses talents, aura tendance à mépriser l'homme Coq qui n'aura vraisemblablement pas assez de cervelle pour éviter la fatuité. Le Coq n'est pas méchant mais sera irrité de se voir bafoué par le Tigre. Il sera tenté de choisir la violence pour ramener la femme à la raison. Il aura pourtant intérêt à agir avec douceur, car "la douceur est avec les femmes ce que le sucre est aux fruits : il permet de conserver les bons et d'utiliser les mauvais" (proverbe italien).

L'amour et le mariage entre le Chat et le Coq se rangent parmi les plus hasardeux. L'astrologue consulté donnerait vraisemblablement un avis défavorable, à moins qu'il ne trouve chez les amoureux une intense passion et une sincère détermination de vaincre tous les obstacles pour réussir leur union. Il leur faudra, tout au long de leur vie commune, faire preuve de beaucoup de tact, de compréhension, de tolérance et d'indulgence pour contrebalancer leur agacement mutuel. Ici plus qu'ailleurs, "il faut plus d'esprit pour faire l'amour que pour conduire des armées" (Ninon de Lenclos).

La combinaison homme Coq/femme Chat n'a guère de faveur auprès des astrologues. Certains y voient même le germe d'un échec inévitable. La femme Chat se sentira exaspérée par les fanfaronnades de l'homme Coq, et celui-ci détestera les manières de sa compagne qu'il qualifie volontiers de snob. Ce qui rend leur entente si difficile, c'est la certitude de chacun d'avoir entièrement raison. Ajoutez à tout cela le malheur de la guerre des sexes : le Coq, dans le souci de se justifier, fera étalage de sa misogynie, et la femme Chat, blessée dans son énorme amour-propre, se défendra résolument en griffant avec force et conviction.

En amour, le Dragon et le Coq s'entendent généralement bien. Mais pour entretenir cette entente, le premier doit connaître le succès et la gloire qui rejailliront sur le second - condition le plus souvent remplie. Quoi qu'il en soit, ils n'atteindront probablement jamais la parfaite communauté de coeurs et d'esprits ; mais on sait que "la perfection n'est pas indispensable au bonheur" (Van Minh). Ce sera souvent un couple sans histoire, celui dont on ne parle pas mais que n'envient pas non plus les autres. Les natifs manqueront toujours d'un certain romantisme. En ménage, ils tendront à confirmer cette observation de La Rochefoucauld : "Il y a de bons mariages, mais il n'y en a point de délicieux."

Si la femme est un Dragon et l'homme un Coq, les choses se passeront peut-être un peu plus difficilement, à moins que la femme n'ait assez de présence d'esprit pour ne jamais blesser l'amour-propre du Coq. Le nombre de couples de cette combinaison ayant connu le bonheur n'est pas négligeable. L'homme pourra même être un élément de la réussite de sa compagne et en tirer pleine satisfaction.

Parmi les unions les plus souhaitables se trouve celle entre un Serpent et un Coq, non que chacun d'eux découvre dans l'autre la réplique de lui-même - loin de là - , mais parce qu'ils se complètent fort heureusement. Le Serpent apporte au Coq sagesse et réflexion, et le second aide le premier à sortir de son introspection souvent morbide. Il existe au sein de ce couple une attraction mutuelle toute naturelle, ce qui lui assure déjà un bon départ.

Un homme Coq et une femme Serpent ont de bonnes chances d'être heureux ensemble. A part le fait qu'ils se complètent assez bien, ils ont toujours une certaine estime l'un pour l'autre. La femme aura la sagesse de faire croire au Coq qu'il compte parmi les hommes les plus valables du monde. Elle se gardera bien de faire voir à son compagnon, et encore moins aux autres, ce qu'il est en réalité - un homme superficiel et ayant peu de qualités profondes. Elle appréciera, à juste titre d'ailleurs, la bonne volonté du Coq qui veut sincèrement travailler au bonheur du couple.

Le Cheval et le Coq ? Deux natures superficielles, deux égoïstes, deux impertinents... Le couple connaîtrait autant de risques que de chances. Il leur importera, pour éviter certains écueils, de ne pas trop attendre de leur union et de ne pas trop se faire d'illusion. Ce conseil de T. Fuller leur sera d'une grande utilité : "Ne sois pas déçu en surestimant le bonheur dans le mariage. Souviens-toi des rossignols qui chantent seulement dans les mois de printemps, mais sont généralement silencieux lorsqu'ils ont pondu."

Si l'homme est un Coq et la femme un Cheval, nous devrions dire une bonne prière à leur intention, car ils souffriront tous les deux et ne trouveront le bonheur qu'au prix d'efforts très soutenus et de multiples sacrifices. Difficile, exigeante, ayant une idée très romanesque de l'amour, la femme sera pour le Coq une source de peines malgré les concessions de celui-ci. Une entente physique étant difficile, leur lit ne sera pas "le trône de l'amour " (Xavier de Maistre), mais le plus souvent un nid de tensions et de discordes.

Il serait plutôt difficile de dissuader un Bouc et un Coq de s'aimer puisqu'ils ont de l'attirance l'un pour l'autre - attirance née de l'opposition entre la fantaisie et le conservatisme. Mais cette attirance ne suffira pas à rendre les natifs heureux, car elle s'effritera très tôt. Ils rencontreront bien des difficultés qui, certes, ne sont pas insolubles, mais dont la solution demandera de très grands efforts. Les partenaires seront-ils en mesure de faire des concessions mutuelles tous les jours ?

Il faudrait être assez imprudent pour conseiller l'union entre un homme Coq et une femme Bouc. Leurs problèmes seront énormes et difficiles à résoudre. Le facteur principal de leur discorde sera la question d'argent. On sait que la femme Bouc est paresseuse et pourtant dépensière. Elle n'aime pas travailler ou faire des efforts. En revanche, elle aime les sorties, les voyages et ne peut en aucun cas se passer d'une garde-robe bien remplie, d'un compte en banque bien approvisionné, de bijoux nombreux. En d'autres termes, elle cherchera toujours à se faire entretenir comme une princesse. Quoique passionnée et amoureuse, elle ne saurait se contenter d'une chaumière et de deux coeurs.

Le Coq, bien entendu, ne sera nullement en mesure de satisfaire sa compagne. Déjà, en grattant furieusement le sol avec son bec, il a du mal à gagner modestement sa vie. Il n'a ni l'habileté du Singe, ni la chance du Cochon. Il aurait mieux fait d'éviter la femme Bouc. "Un charbonnier ne devrait pas se mêler d'aimer une princesse ", dit un proverbe vietnamien. La femme Bouc, volage par nature, le sera encore plus pour se consoler de la "médiocrité " de son foyer. Et l'homme, jaloux et prompt à la colère par tempérament, réagira de façon regrettable, dramatique ou même tragique.

Le Singe et le Coq ont peu de mal à vivre heureux ensemble pour la simple raison que le premier est assez astucieux et que le second est assez aveugle - au sens figuré, bien entendu - pour ne pas voir les agissements de l'autre.

Le cas d'un homme Coq et d'une femme Singe serait quelque peu moins heureux. La femme essaiera d'exploiter le Coq et de l'entraîner dans ses jeux louches pour en faire un complice. Le Coq, naïf, se laissera faire et sera malheureux. Quant à la femme, elle pourra être déçue et cherchera la consolation dans des aventures sans lendemain.

Deux Coqs devraient être des masochistes ou avoir des nerfs d'acier pour envisager de s'aimer ou de vivre ensemble. La rencontre de leurs ergots ne manquera certainement pas de produire des étincelles susceptibles, dans certains cas, de provoquer des incendies. Des disputes, des bouderies, des scènes de ménage seront leur pain quotidien. Ce qui complique singulièrement la situation, c'est qu'ils se sentent réellement attirés l'un vers l'autre - c'est le phénomène du rapport de similitude : "Ceux qui se ressemblent s'assemblent" (Homère). Il y aura donc successivement brouilles et réconciliations, ruptures et réunions, colère et tendresse, déchirements et apaisements, larmes et rires. C'est un jeu infernal auquel les partenaires se livreront avec conviction mais où ils laisseront des plumes.

Le bonheur paisible leur serait impossible. Il ne faut pas se faire d'illusions là-dessus. Mais la porte restera ouverte pour les plaisirs à la fois doux et infiniment âpres de la passion. C'est de cette sorte de plaisirs que Laurent de Médicis parlait en ces termes : "Plaisir léger, volage, fugitif qu'accompagnent mille tourments ; à travers l'éclat trompeur dont tu nous éblouis, tu caches des maux cruels, et ta riche et brillante parure couvre des monstres hideux." Les Coqs qui se sentent incapables de supporter une telle épreuve ne devraient pas se mêler de s'aimer : l'enfer serait garanti, mais le nirvâna, non.

Sauf circonstances exceptionnelles, l'union Coq/Chien est à déconseiller. Le Coq sera toujours Coq, c'est-à-dire superficiel, impertinent, faisant preuve d'une fatuité désagréable. Le Chien n'a pas la patience du Cochon ; son cynisme aura tôt fait de le dresser contre le Coq. Un inquiet ne s'entendra pas facilement avec un aventureux.

Des concessions ne suffiront pas, et il faudra un bon concours de circonstances pour qu'un homme Coq et une femme Chien puissent trouver un certain bonheur ensemble. En général, on déconseille une telle union, parce qu'elle comporte trop de risques. La femme, sensible et plutôt rêveuse, trouvera insupportable son partenaire braillard, prétentieux, vaniteux et superficiel. Et le Coq s'ennuiera de vivre à côté d'une femme qu'il considère, à tort ou à raison, comme "bonne fille" ou "popote".

L'union Coq/Cochon connaîtra dans tous les cas une certaine instabilité, vu les différences de caractère des partenaires. Il serait excessif de dire qu'une telle union est à déconseiller, mais les deux parties devraient prendre conscience de leur problème et tout mettre en oeuvre pour le minimiser. Le degré d'instabilité sera fonction de leur capacité à résoudre leurs difficultés. Une forte dose de compréhension et de tolérance sera nécessaire et bénéfique.

Les rapports seraient difficiles si l'homme est un Coq. Celui-ci dominera inconsidérément sa douce compagne Cochon et ne saura jamais apprécier ses belles qualités. Agressif, fanfaron, il lui imposera son propre rythme de vie infernal, ses goûts extravagants, ses idées superficielles. La femme Cochon, prise dans ce tourbillon qui ne convient guère à sa nature, se sentira vite fatiguée, passera une bonne partie de son temps dans des établissements sanitaires, et pourra même connaître une mort prématurée.

Une question, un doute, une séparation difficile ?     08 92 02 02 35   0,60€ / minute depuis la France.

tchat-Gratuit

Suivez-nous !


Lauria

 Lauria, Médium Tarologue

 04 92 98 68 18