21 Avril 2018

Votre affinité chinoise

Votre astrologie votre.compatibilite.chinoise

Les chances de réussite de l'union Rat/Cochon sont raisonnablement bonnes. Les partenaires ont plus d'affinités que de différences. Le plus grand agent destructeur de leur relation est l'agressivité du Rat : le Cochon s'en accommode mal. Mais ce sont tous deux de bons vivants extrêmement sensuels, ce qui est un avantage non négligeable. Comment pourraient-ils être indifférents ou hostiles l'un à l'autre après avoir dégusté ensemble, à la chandelle, un dîner plantureux composé d'huîtres, de foie gras, d'entrecôte grillée au feu de bois et de fraises à la crème chantilly, le tout arrosé d'un bon vin et de champagne ?

Il semble que la combinaison homme Rat/femme Cochon et la combinaison inverse présentent pratiquement les mêmes caractéristiques, la plus grande d'entre elles étant la sensualité complice des partenaires. C'est cette sensualité qui atténuera le tranchant de tous les problèmes susceptibles de menacer l'union Rat/Cochon.

Le plus grand obstacle à la bonne entente de tout couple Buffle/Cochon est sans aucun doute le manque d'imagination et d'un bon grain de folie. Ce n'est pas un secret que le Buffle détient la clé de la réussite ou de l'échec de l'union, car c'est lui qui commandera. Ce que le Cochon fera sera fonction du comportement de son partenaire plutôt que de sa propre initiative.

Envisageons le cas où la femme est un Buffle. Elle portera la culotte le plus naturellement du monde, sans jamais se demander si cela pourrait blesser l'amour-propre de l'autre. Heureusement, le Cochon, doux et indulgent par nature, n'en prendra pas ombrage ; il pourra même s'en féliciter, car il n'aime guère avoir des responsabilités et donner des ordres. A vrai dire, c'est presque exclusivement sur le plan sexuel que se situeront leurs difficultés.

Bon vivant et sensuel, le Cochon supportera mal la sévérité, le prosaïsme et la tiédeur de la femme. Il sera déçu et mécontent de ne pas trouver dans ses rapports charnels avec elle les qualités érotiques qu'il recherche : passion, fougue, fantaisie, variété. Il résistera alors mal à la tentation d'aller chercher consolation et compensation dans des aventures extra-conjugales. Mais le Buffle, ayant pleinement le sens de la propriété et de l'autorité, n'entendra pas le laisser faire. D'où un conflit plus que probable qui pourrait aboutir à un drame passionnel.

Les rapports d'amour entre un Tigre et un Cochon sont essentiellement fondés sur l'estime mutuelle. Cela est d'une importance capitale et ouvre de bonnes perspectives : l'estime croît avec le temps alors que la passion se refroidit avec le passage des années. Ce couple connaîtra des jours merveilleux où ils frémiront de bonheur. Car, "si l'estime n'enivre pas, elle ajoute du moins beaucoup à l'ivresse" (Diderot).

Toutes proportions gardées, un homme Cochon peut s'estimer heureux d'avoir dans ses bras une femme Tigre. Elle est éminemment intelligente, dynamique, passionnée et sensuelle. N'est-il pas vrai qu' "une maison et des richesses sont un héritage paternel, mais une femme intelligente est un don de Dieu" (Livre des Proverbes) ? La femme Tigre ne se conduira jamais en vigne grimpante ou en femme-enfant, dépendante et irresponsable, et ne constituera jamais non plus une charge pour l'homme qu'elle aime. Elle sera aussi à la hauteur de la sensualité du Cochon qui, à cet égard, n'aura pas à se plaindre.

Tout ne sera malheureusement pas si rose. La femme Tigre est prompte à la colère, et ses colères sont d'autant plus violentes que le Cochon est doux et calme. Lorsqu'elle explose, c'est comme un barrage qui se rompt. Le Cochon devra s'attendre à des scènes où il ne saura plus où donner de la tête. La femme Tigre confirmera bien par ses actes cet avertissement de Ménandre : "La femme est pour l'homme un orage domestique."

N'importe qui pourrait faire bon ménage avec le dernier Animal du zodiaque duodécimal chinois s'il avait lui-même un grain de bonté et de raison. Le Chat, bien entendu, a toutes les raisons de s'entendre avec le Cochon, bien que l'un soit un aristocrate et l'autre une personne plutôt fruste.

Nous trouverons dans la structure actuelle un scénario qui comporte un bon nombre d'éléments positifs. La femme Chat, raffinée et susceptible à l'extrême, trouvera parfois choquant le comportement de l'homme Cochon et s'en sentira agacée. Elle devra s'habituer à ce comportement et l'accepter, se disant bien qu'il n'y a aucune trace de malice chez le Cochon. Celui-ci, de son côté, devra se mettre en garde contre toute vulgarité et sa tendance à la grivoiserie. Sa sensualité, pour être appréciée du Chat, devra s'accompagner d'une certaine pudeur et d'une certaine poésie.

Les avis des astrologues sont partagées sur le chapitre de l'amour et du mariage entre le Dragon et le Cochon. Les uns y trouvent suffisamment de différences de caractère pour conseiller la prudence, d'autres fondent leur optimisme sur la bonté naturelle du Dragon et surtout du Cochon. Quoi qu'il en soit, la réussite de l'union Dragon/Cochon, semble-t-il, est chose assez facilement réalisable.

Avec la combinaison présente, les partenaires devront faire beaucoup d'efforts pour réaliser l'harmonie. L'homme Cochon voudra bien être aux petits soins pour sa compagne, mais sa gentillesse dans ce sens a naturellement des limites. Quant à la femme Dragon, elle sentira une grande soif d'admiration, de compliments, voire de flatteries. Elle devra se garder d'aller trop loin et d'être trop exigeante. Au sein de ce couple, plus qu'ailleurs, un certain sens du réalisme peut faire des miracles.

Il a été dit précédemment que le Serpent exerce, sans le vouloir et souvent sans le savoir, une influence inhibitrice sur la plupart des gens avec lesquels il entre en contact. Cette influence se révèle particulièrement forte et néfaste pour le Cochon dont la sensibilité et l'innocence le rendent sans défense. Les astrologues, pour cette raison, sont unanimes pour déconseiller l'amour et le mariage entre le Serpent et le Cochon. La vie commune que mèneraient les natifs ne saurait être qu'un enfer, et l'un pourrait en vouloir à l'autre jusqu'à la mort. Les risques étant si grands, il serait insensé de se lancer dans cette union, même si au départ on a la meilleure volonté du monde.

La structure présente offre-t-elle des perspectives moins sombres ? Il est difficile de répondre à cette question. En général, les astrologues ne voient pas de différence entre les deux combinaisons. Certains, conscients que "la pire tyrannie est celle des femmes" (Van Minh), plaignent particulièrement l'homme Cochon qui vit sous la férule de la femme Serpent.

Ni l'un ni l'autre, en somme, ne seront heureux, et leurs étreintes amoureuses confirmeront cette affirmation de Juvénal : "La couche nuptiale est l'asile des soucis ; c'est le lit où l'on dort le moins. " Puisque la situation est si pénible, on serait tenté de conseiller aux natifs la rupture ou le divorce. Mais ni le Serpent ni le Cochon ne voudront jamais prendre une telle décision, préférant rester ensemble et continuer à endurer leur calvaire.

Contrairement à ce que certains astrologues espèrent, le Cheval et le Cochon ne sont pas assortis. L'un n'est pas fait pour rendre l'autre heureux, car leur entente est difficile à réaliser. La responsabilité de leurs difficultés incombe plus au Cheval qu'au Cochon, puisque le premier est intraitable. Signalons qu'avec le Cheval de Feu, on peut même s'attendre à des drames.

La femme Cheval sera une "femme phallique ", celle qui prend rudement des initiatives en amour et qui monte à l'assaut à la hussarde. Ses besoins sexuels sont énormes, et l'homme Cochon, malgré sa sensualité, aura du mal à la satisfaire. Mais s'il n'arrive pas à sa hauteur, il sera l'objet de son mépris. La femme sera aussi très égoïste. Elle considérera le Cochon comme un objet ou un instrument plutôt que comme une personne à part entière et un partenaire à égalité. On peut voir combien leurs relations sont chargées d'embûches. L'homme, heureusement, a beaucoup de patience et s'efforcera d'éviter des drames.

Le Bouc et le Cochon ont beaucoup de chances d'être heureux ensemble. Mais leur bonheur dépendra uniquement du Cochon, le Bouc n'y ayant en général aucun mérite. Le jour peu probable mais possible où le premier ne supportera plus le second, la rupture sera inévitable et leur bonheur s'envolera pour de bon. Une certaine instabilité hantera leur coexistence tout entière.

La meilleure structure serait un homme Cochon et une femme Bouc. L'homme étant patient et indulgent, la femme pourra être aussi bête, aussi irresponsable et aussi frivole qu'elle voudra sans grand risque de drame. Si elle le trompe, il en souffrira certainement, mais en silence et avec résignation, se disant bien qu'il est dans la nature du Bouc d'être déraisonnable. Parfois le Bouc saura apprécier le Cochon, et l'on assistera alors à une merveilleuse complicité. Dans tous les cas, la femme sera heureuse d'être à l'abri du besoin : le Cochon est chanceux en argent et ne saura rien refuser à sa compagne.

L'union Singe/Cochon comporte tant de risques qu'on a l'habitude de la déconseiller. Bien entendu, elle n'est nullement vouée à l'échec a priori, et bien des couples Singe/Cochon ont connu le bonheur. Mais il faudra beaucoup d'efforts pour surmonter les obstacles naturels.

Il existe toujours un élément positif dans les rapports Singe/Cochon : le Singe a de l'estime pour le Cochon, et le Cochon a de l'admiration pour le Singe ; l'un plaît par son honnêteté et ses qualités de coeur, et l'autre par son élégance et sa débrouillardise. Mais cet élément positif est loin d'être suffisant pour contrebalancer les énormes difficultés qui se dressent sur le chemin des natifs.

Il ne fait pas tellement de différence si l'homme ou la femme est un Cochon ou un Singe. On retrouve toujours à peu près le même scénario.

Le Cochon ne sait pas jouer. Il prend toujours tout au pied de la lettre et réagit de façon très forte. Or le Singe est un spécialiste des plaisanteries et des bons mots. Il en résulte très souvent des malentendus susceptibles de causer des drames. Cette situation est en général sans espoir d'amélioration, puisque Singe et Cochon ne sont pas prêts à changer leur comportement.

Ayant le coeur tendre et refusant toujours de croire au mal, le Cochon pourra vivre un calvaire perpétuel, puisque la fidélité est la dernière chose à laquelle le Singe puisse penser - qu'il soit au masculin ou au féminin. Bien qu'il ait de l'estime pour le Cochon et en ait pitié, il ne pourra probablement pas résister à l'envie de flirter ou de commettre l'adultère. Mais le Cochon choisira de continuer à subir le mal plutôt que de chercher le divorce ou la séparation.

L'union Coq/Cochon connaîtra dans tous les cas une certaine instabilité, vu les différences de caractère des partenaires. Il serait excessif de dire qu'une telle union est à déconseiller, mais les deux parties devraient prendre conscience de leur problème et tout mettre en oeuvre pour le minimiser. Le degré d'instabilité sera fonction de leur capacité à résoudre leurs difficultés. Une forte dose de compréhension et de tolérance sera nécessaire et bénéfique.

Il serait préférable que l'homme soit un Cochon - du moins dans l'état actuel des moeurs. La situation pourrait être différente plus tard, lorsque l'évolution de notre société aura profondément modifié le comportement général des sexes. Mais nous n'en sommes pas encore là. L'homme Cochon, avec sa bonté, sa patience et sa tolérance inhérentes, saura s'accommoder de la femme Coq, supportera sa superficialité, lui pardonnera ses caprices et lui donnera l'illusion d'être une merveilleuse compagne. Je dis bien illusion, car la réalité sera tout autre. Mais l'illusion a sa place en amour et même une place de choix.

Il serait utopique pour un Chien et un Cochon qui s'aiment d'aspirer à la félicité totale. Ils n'y arriveront pas malgré leur bonne volonté et un bon concours de circonstances. D'ailleurs, existe-t-il jamais quelque chose de parfait en ce monde ? Mais ces partenaires ont d'excellentes chances de connaître le bonheur ensemble.

Si l'homme est un Cochon et la femme un Chien, leur amour sera comme un bateau naviguant sur une mer tranquille et sous un vent propice. Tout sera pour le mieux. Leurs voisins ne seront pas dérangés par leurs disputes et les vieilles dames de leur quartier n'auront pas de quoi se raconter à leur propos. Ce bonheur n'est pas fortuit. Il est la récompense bien méritée de deux êtres qui s'aiment vraiment, qui recherchent la compréhension mutuelle et qui ont de l'estime l'un pour l'autre. En d'autres termes, ils remplissent les principales conditions du bonheur en amour.

Deux Cochons qui s'aiment font en général une bonne union. Il ne s'agit point, bien entendu, d'une union qui puisse servir de thème de roman ou de cinéma, avec des larmes et des cris, des disputes et des réconciliations, des séparations et des retrouvailles. C'est au contraire une union paisible, sans histoires, fruit de concessions mutuelles conscientes et d'efforts d'adaptation réciproque.

Les partenaires arriveront à bien s'entendre, ayant tous deux des goûts simples, des ambitions raisonnables et surtout le souci de faire de leur vie commune une réussite ou du moins un semblant de réussite. On ne doit pas oublier que le Cochon est un être à la fois moral et moralisateur. Sa devise de vie serait celle que donnait Kant : "Agis de telle sorte que la maxime de ta volonté puisse être érigée en loi universelle."

Il existe cependant un danger susceptible de causer assez fréquemment des dégâts. Si l'un des deux Cochons n'arrive pas à donner le meilleur de lui-même, leur union sera un purgatoire, sans cependant risquer de devenir un enfer, car les Cochons savent naturellement faire preuve de modération dans leurs actions et réactions. Le divorce ne sera pratiquement jamais envisagé, même dans le pire des cas.

Un observateur peu averti pourrait même ignorer totalement les tensions qui secouent le couple. Les partenaires sombreront dans le prosaïsme le plus banal en vivant côte à côte comme deux pommes de terre - sans communication, sans dialogue, sans communauté de joies et de peines. Une telle situation s'explique par le fait que le Cochon manque généralement d'imagination et que la vie commune ne résiste pas longtemps aux assauts de la morosité. "En amour, une bonne dose de folie serait préférable à la stabilité étouffante" (Van Minh).

Une question, un doute, une séparation difficile ?     08 92 02 02 35   0,60€ / minute depuis la France.

voyance-Gratuite

Suivez-nous !


Adrien

 Adrien, Médium Tarologue

 04 92 98 68 18